Bienvenue sur l'écho du champ de bataille

« L’écho du champ de bataille » a pour ambition de vous proposer à la lecture et à la réflexion des contributions sur des sujets relatifs à la stratégie, à l’art opératif, à la tactique et plus largement sur l’engagement et l’emploi des armées. Ces brèves, illustrations ou encore problématiques vous seront livrées sous le prisme de l’histoire militaire mais aussi sous celui des théâtres d’opérations d’hier, d’aujourd’hui, voire de demain. Des enseignements de grands chefs militaires de toutes les époques aux analyses polémologiques prospectives en passant par la doctrine ou aux équipements des forces françaises et étrangères. Gageons que vous aurez plaisir à lire ces articles ou à contribuer au débat. Bonne lecture…

jeudi 6 septembre 2012

1914-1918, citation et mémoire.

 
Cette semaine dans votre blog, je reviens sur le premier conflit mondial pour inaugurer une nouvelle série d'articles sur cette "Grande Guerre". Tout d'abord avec cette citation de Clausewitz (rubrique "Paroles de chef" : "La loi suprême et la plus simple de la stratégie consiste à concentrer ses forces") qui aura peut-être influencé les stratèges de l'époque confondant longuement "concentration des efforts" avec "concentration des moyens", lançant des vagues humaines sur des champs de bataille meurtriers et finalement, laissant de côté bon nombre de principes et de fondamentaux de la tactique et ce, tout en innovant dans l'armement ou les techniques de commandement. D'autre part, dans la rubrique "Mémoire et évènements", je vous propose un lien vers le site dédié aux tranchées reconstituées de la Main de Massiges. Dans ce petit village champenois près de Suippes, une association a recréé à l'endroit même des combats les boyaux et abris de la ligne de front avec un étonnant réalisme. Ce lieu de mémoire est ouvert au public gratuitement et permet d'appréhender le quotidien des "poilus" tout en bénéficiant d'un très beau point de vue ainsi que d'un aperçu historique de la bataille qui s'y déroula. Pour l'anecdote, un des passionnés qui travaille sur le site a ainsi découvert, lors des travaux de reconstitution, 3 corps dont celui d'un officier français. Ce dernier a pu être identifié et ses effets personnels encore intacts ont été rendus aux descendants de sa famille. L'histoire militaire a ainsi contribué au "souvenir" dans sa dimension strictement humaine. Bonne lecture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire